Un consultant indépendant doit créer sa société pour débuter son activité professionnelle.
Diverses formes juridiques existent. La SASU étant l’une des options les plus populaires.
En effet, un grand nombre de consultants optent pour la SASU pour mener leurs activités d’indépendants.

Pourquoi

✅La SASU offre au consultant les privilèges associés au droit des sociétés.
✅Le consultant en SASU relève du régime général de la sécurité sociale.
✅Les bénéfices générés par une SASU peuvent être soumis à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés.
✅Les dividendes perçus via une SASU ne sont pas assujettis aux charges sociales.

👉 La SASU offre au consultant les privilèges associés au droit des sociétés.

Opter pour une SASU confère au consultant tous les avantages liés aux entreprises. En premier lieu, choisir la SASU permet de profiter des atouts des sociétés à responsabilité limitée, protégeant ainsi votre patrimoine personnel en limitant votre responsabilité aux apports réalisés. Cela est particulièrement pertinent en cas de difficulté financière, où vos biens personnels restent hors de portée des créanciers professionnels. De plus, la SASU, en tant que forme sociétaire, autorise des configurations comme la détention d’actions via une société holding, une option non-disponible pour les entreprises individuelles ou les microentreprises.

La SASU facilite également l’organisation et l’évolution de votre activité de consultant, offrant la flexibilité de modifier la structure, d’intégrer de nouveaux associés grâce à la cession d’actions ou l’augmentation du capital social. Cette forme juridique laisse une grande liberté dans l’organisation et la gestion de l’entreprise, permettant une adaptation aux besoins évolutifs du consultant.

👉 Le consultant en SASU relève du régime général de la sécurité sociale.

En tant que consultant en SASU, vous serez affilié au régime général de la sécurité sociale, ce qui commence dès l’attribution d’une rémunération en tant que président. Cette affiliation est différée tant que vous ne percevez pas de salaire, un point avantageux si vous bénéficiez d’allocations chômage initialement.

👉 Les bénéfices générés par une SASU peuvent être soumis à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés & les dividendes perçus via une SASU ne sont pas assujettis aux charges sociales.

Concernant la fiscalité, la SASU vous donne le choix entre l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu, ce dernier étant limité à cinq ans. Cette flexibilité permet une optimisation fiscale selon vos projections financières et votre situation fiscale personnelle. Si vous optez pour l’impôt sur les sociétés, vous pouvez distribuer des dividendes sans qu’ils ne soient soumis aux charges sociales, un avantage distinctif de la SASU qui contraste avec le régime des travailleurs indépendants.